Nos jurys spécial 10 ans

virginie basselot

PRÉSIDENTE DU JURY DU trophée CUISINE

Meilleur Ouvrier de France – Le Negresco à Nice

 

"Je suis ravie et fière d’être Présidente du Trophée cuisine de la Cuillère d’or.

C’est pour moi un honneur mais aussi un devoir de soutenir les femmes passionnées par cet univers, et de montrer aux plus jeunes qu’elles ont leur place dans ce métier.

Ce concours permet à chacune d’exprimer et de montrer son savoir-faire à un jury mais également à soi-même.

En effet un concours permet de mesurer ses capacités, de se surpasser et de prendre confiance en soi.

 

C’est pour moi un moment de rencontres, de transmission, d’échanges que j’aime partager avec chaque personne."

CHRISTELLE BRUA

PRÉSIDENTE DU JURY

DU TROPHÉE

PÂTISSERIE

Chef Pâtissière du Pré Catelan à Paris

Je suis très honorée d’être la présidente du trophée pâtisserie de cette nouvelle édition de la Cuillère d’Or. Comment refuser ? Comment refuser devant l’enthousiasme et l’énergie déployés par Marie Sauce, à tout mettre en œuvre pour porter ce joli trophée, ce moment de partage et de convivialité ? Comment ne pas être stimulée et entraînée nous-mêmes par cet élan et cette envie ?

Merci chère Marie de me permettre de partager une nouvelle fois avec vous ce moment unique de générosité.

 

« La femme, un homme comme les autres ? »... Oui et peut-être un peu plus encore, tant il faut faire montre de ténacité et d’audace, paraître obstinée (têtue ?), faire preuve de volonté ou d’abnégation quelque fois. Ces mots durs, sont souvent notre quotidien, à nous les femmes en cuisine… Pour autant, il n’y a pas lieu de s’en plaindre plus qu’un autre, juste à constater qu’effectivement nos places sont souvent chèrement gagnées.

 

Quelle joie de participer à ce concours, de donner un peu de temps pour envisager des rencontres, des amitiés peut-être.

Car ce concours, peut-être plus qu’un autre, est le lieu des belles rencontres, des rencontres humaines, fraternelles, conviviales.

La rencontre des candidates en tout premier lieu, en face à face avec elles-mêmes (celles et ceux qui ont fait des concours peuvent le comprendre), et ça homme ou femme, il faut l’oser.

La rencontre avec le jury ensuite, avec le besoin de répondre à leur attentes, de répondre « - présent ! », l’envie de tout donner.

 

Ces concurrentes, ces collègues, auront à cœur de donner le meilleur d’elles-mêmes, avec l’avantage d’être des femmes. Oui, l’avantage de leur sensibilité, de leur finesse, de notre fameux sixième sens…

 

Merci de me permettre d’être encore à vos côtés pour cette 5ème édition de la Cuillère d’Or. Merci d’oser. Merci à ces femmes d’être avant tout… des cuisiniers comme les autres… et un peu plus encore.

 

 

Aujourd’hui, je suis enchantée d être la présidente de  cette cinquième édition de la Cuillère d’Or et ainsi de mettre en avant, au travers de notre passion commune, ces talents féminins.

GUILLAUME GOMEZ

PARRAIN

1er soutien de la Cuillère d’Or depuis sa création en 2010 !

Chef des Cuisines du Palais de l’Elysée

Meilleur Ouvrier de France

Président des Cuisiniers de la République

Co-Président Euro Toques France.

"2010-2020... 10 ans déjà ! 10 ans que je suis avec attention le développement de la Cuillère d'Or, seule initiative maintenant internationale pour les femmes ! Quelle évolution... Un trophée, puis des trophées, la France puis maintenant l'International. Sur les éditions précédentes, J'ai pu suivre le bonheur des participantes, le professionnalisme, l'émotion, la bienveillance des jurys. Tout ceci sous l’impulsion et grâce au travail de Marie Sauce. Je ne peux qu'encourager la Présidente à poursuivre ses actions et je ne sais que tropbien ce qu'est l'organisation de concours !

 

Les femmes, en cuisine, ne sont que trop peu a être reconnues pour leur travail, leur savoir-faire dans un monde que l'on peut dire encore être misogyne, hélas. Je suis ravi d'être la parrain de la sélection France et de la Finale Internationale qui s'annonce des plus prometteuses ! Oui 10 ans certes, mais n'oublions pas qu'il s'agit uniquement de la 5ème édition... et quelle évolution !

 

La Cuillère d'Or est devenue incontournable dans l'univers des concours."

ANAIS BESCOND

présidente d’Honneur

Biathlète Française

Biathlète Française, athlète féminine la plus médaillée aux jeux Olympiques d’hiver : championne olympique avec le relais mixte et deux médailles de bronze, obtenues lors de la poursuite ainsi que du relais féminin des Jeux olympiques de PyeongChang en 2018. Elle possède également un titre de championne du monde, remporté en 2016 à Oslo avec le relais mixte. Elle détient aussi cinq médailles d'argent lors des championnats du monde, une lors de l'Individuel en 2016, trois obtenues avec le relais féminin lors des éditions de 2011, 2012 et 2015 et la dernière avec le relais mixte en 2015. Elle compte également une victoire en Coupe du monde et est distinguée Chevalier de la Légion d’Honneur.

 

"Je me sens privilégiée de l'attention que vous me portez en me proposant d'être présidente d'honneur. Un concours de cuisine de cette envergure qui  de plus est réservé aux femmes, me galvanise. Gourmande de nature (je suis friande des bonnes choses) et perfectionniste au quotidien, j'ai hâte de prendre part à la belle aventure de la Cuillère d'Or. La fierté de représenter mon pays sur les compétitions internationales et la recherche de l'excellence sont sans doute deux des nombreux points communs que je partage avec les talentueuses candidates de cette dixième édition."

THIERRY CHARRIER

président d’Honneur

Chef du Ministère des affaires étrangères et européennes

depuis plus de 20 ans

Fervent défenseur de la Diplo-gastronomie et du service  à la française

Organisation de nombreuses réceptions  international  dont la préparation du déjeuner de 172 chefs d’états et de gouvernement pour la clôture de la COP 21 en 2015.

 

Deux fois finaliste des Meilleurs ouvriers de France 2011-2015. Chevalier de la légion d’honneur, membre de l’académie culinaire, des Cuisiniers de la République, des toques blanches, des Cuisiniers de France, des Toques Françaises et disciple d  Escoffier.

« L être féminin est au centre du monde, mais aussi au cœur des hommes. Depuis toujours, à chaque époque, la femme a été l’inspiratrice, la muse d’une multitude d’arts. La gastronomie en est un à part entière.

Les femmes ont longtemps été reléguées dans leurs cuisines domestiques ou pourtant ce sont elles qui structurent le goût et les vocations à des générations futures.

Elles n’ont pas besoin de l’ombre d’un homme pour briller mais simplement de fourneaux.

La gente féminine œuvre pour la passion de notre métier, trop longtemps difficile d’accès, qui pourtant savent développer une ambiance différente de rigueur et de respect dans nos cuisines.

Je suis donc rempli d’une immense fierté d’être le Président d’honneur de ce concours international de la cuillère d’or .hommage aux femmes aux petites mains de fées qui m’ont permis de devenir cuisinier »

© la Cuillère d'Or 2018 - Mentions légales

Association la Cuillère d'Or - Association loi 1901 - Tous droits réservés